Qui sera encore propriétaire à l'ère de la voiture autonome?

Selon les experts et les analystes, les véhicules autonomes feront leur apparition durant les 10 prochaines années et deviendront la norme dans les 20 ans à venir. Il est donc certain que l'introduction de ces voitures autonomes ou semi-autonomes va modifier radicalement notre façon de gérer la mobilité. Une des modifications essentielles dans cette évolution portera sur la possession ou non d'un véhicule. Quels sont ces scénarios?

  • Scénario 1 - propriétaire à 100% d'un véhicule

Aujourd'hui, la plupart d'entre nous possède sa propre voiture, bien qu'elle reste inutilisée plus de 90% de sa durée de vie. Pour certaines marques et un nombre défini d'acheteurs, cela ne changera pas à l'avenir. Pensez aux acquéreurs de marques telles que Bentley et Lamborghini. Pour ce type de clientèle, posséder une voiture de luxe fait avant tout partie d'un mode de vie. Cela ne concerne donc pas le marché du véhicule autonome et son évolution.

  • Scénario 2 - propriétaire partiel

Dans ce scénario, le consommateur investit dans la marque de son choix. Nous ne parlons plus ici d'achat de véhicule, mais d'un fee mensuel payé pour un usage déterminé. Ce scénario présente l'avantage d'offrir à l'utilisateur les voitures d'une marque définie (à laquelle il s'identifie) lorsqu'il a besoin d'un moyen de transport sans plus se soucier des problèmes d'assurance, de carburant et d'entretien. Ce fee mensuel augmente ou diminue en fonction de l'utilisation.

  • Scénario 3 - posséder et partager

Dans ce modèle, les utilisateurs achètent encore toujours leur voiture, mais la mettent à disposition d'autrui lorsqu'ils n'en ont pas besoin. Cette version est idéale pour ceux qui ne peuvent se départir de l'idée d'acheter une voiture, mais qui récupère une partie de leur argent en la mettant à disposition d'autres conducteurs lorsqu'ils n'en ont pas l'usage. Une telle façon de procéder pourrait être développée par les constructeurs, mais également par les entreprises qui ont l'expérience dans la mise à disposition de véhicules, telles qu'Uber.

  • Scénario 4 - payer pour un service mobilité

De nombreux citadins sont susceptibles d'opter pour ce scénario. À savoir payer un fee pour un service de mobilité. Dans cette version, vous payez une redevance mensuelle pour vous déplacer selon vos besoins le plus efficacement possible et au moindre coût d'un point A à un point B. Les utilisateurs auront la possibilité de commander un voyage par le biais d'une application. Le véhicule mis à disposition aura pour but de rendre le trajet aussi efficace et économique que possible. Il ne s'agit donc pas ici d'investir dans une voiture ou une marque en particulier, mais d'offrir un service de mobilité lorsque cela s'avère nécessaire.

  • Scénario 5 - payer par trajet

Pour les personnes n'éprouvant pas la nécessité de bénéficier d'un service de mobilité régulier, ce scénario est le plus approprié.Dans ce cas-ci, les utilisateurs payent uniquement lorsqu'ils doivent se déplacer. Ces consommateurs n'achèteront plus de voiture et s'adresseront à des sociétés telles qu'Uber qui, par leur façon de travailler aujourd'hui, préparent le scénario du futur.

Que nous nous déplacions d'une façon différente à l'avenir, c'est indiscutable. Que nous ayons encore tous une voiture, cela l'est moins. Les Google et Uber d'aujourd'hui préparent les différents scénarios de demain.

Date de publication : 26/09/2016 11:07:00

Articles plus anciens