Prix moyens des carburants tendances et perspectives au 07/11: le cours du Brent continue sur sa baisse

Evolution des prix moyens des carburants

Suivez l'évolution des prix moyens de carburants en France au cours du dernier mois ou de la dernière année.

Prix moyens des carburants Aujourd'hui Depuis 1 semaine Depuis 1 mois Depuis 1 an
Sans Plomb 98 1,389 €/l  - 1,2 €c/l 
- 0,90 %
+ 0,5 €c/l 
+ 0,40 %
+ 3,5 €c/l 
+ 2,60 %
Sans Plomb 95-E10 1,310 €/l  - 0,9 €c/l 
- 0,70 %
+ 0,2 €c/l 
+ 0,20 %
+ 1,9 €c/l 
+ 1,50 %
Sans Plomb 95 1,333 €/l  - 0,5 €c/l 
- 0,40 %
- 0,3 €c/l 
- 0,20 %
+ 2,8 €c/l 
+ 2,10 %
Gazole + 1,220 €/l  - 5,9 €c/l 
- 4,60 %
+ 1,7 €c/l 
+ 1,40 %
+ 4,6 €c/l 
+ 3,90 %
Gazole 1,160 €/l  - 1,6 €c/l 
- 1,40 %
+ 0,5 €c/l 
+ 0,40 %
+ 4,7 €c/l 
+ 4,20 %
GPL 0,693 €/l  + 0,1 €c/l 
+ 0,10 %
- 0,5 €c/l 
- 0,70 %
- 6,4 €c/l 
- 8,50 %
BioEthanol E85 0,681 €/l  + 0,8 €c/l 
+ 1,20 %
- 0,7 €c/l 
- 1,00 %
- 7,2 €c/l 
- 9,60 %
Prix moyens calculés sur la base des prix disponibles sur CARBU.COM

La baisse récente du cours du Brent a fait sentir ses effets sur les prix des carburants à la pompe. Ceux-ci sont globalement en baisse à l'exception du GPL et du BioEthanol.

Un marché qui reste méfiant. 

Ce matin à l'ouverture des marchés, le cours du Brent s'établissait à 44,46 $. Ce qui confirme la tendance baissière de ces derniers jours .

Depuis la semaine dernière, le cours du Brent n'a cessé de descendre, même si aujourd'hui il connait un léger rebond en raison des incertitudes liées au prochain scrutin américain. En effet, les investisseurs craignent qu'un éventuel passage du candidat républicain entraîne une instabilité des marchés, alors que la candidate démocrate semble promouvoir une politique économique dans la continuité de celle du président actuel.

Cependant, ce rebond reste tempéré par le scepticisme toujours généralisé des marchés sur la capacité de l'OPEP à concrétiser son accord. Plus encore, il faudra que les pays membres et les pays non-membres du cartel s'accordent sur des mesures communes avant d'envisager un véritable rééquilibre du marché. 

Ce matin à l'ouverture des marchés, l'euro valait 1,10947 $ reculant encore face  à un dollar revigoré par les propos du FBI qui ne recommande de ne pas poursuivre dans l'affaire des e-mails d'Hillary Clinton, candidate favorite des investisseurs face à un Donald Trump qui crée chez eux de la méfiance en raison de son caractère imprévisible.
 

Date de publication : 07/11/2016 15:44:00

Articles plus anciens