Paiement par carte bancaire à la pompe : parfois une mauvaise surprise !

Les utilisateurs de cartes bancaires l‘ignorent souvent, mais lors d‘un passage à  la pompe, un pré-paiement forfaitaire (qui s‘annule directement après que la transaction a eu lieu) est enregistré. Normalement, cela passe parfaitement inaperçu, mais il se peut dans de très rares cas que cette opération soit indiquée sur les extraits de compte des consommateurs.

Une "réserve" qui sert de garantie de paiement

La pratique est courante dans les stations accessibles 24h/24. Il s‘agit en effet d‘un mécanisme prévu lorsque la carte de paiement est introduite avant la prise de carburant et qu‘une autorisation de transaction est demandée pour un montant encore indéterminée. Un montant qui peut atteindre de 100 à  150 euros est alors momentanément réservée par la banque afin de garantir au fournisseur de carburant qu‘il soit correctement payé. Au final, c‘est bien le montant effectif de la prise de carburant qui est débité et le solde du montant réservé est instantanément libérée

Il existe cependant un risque pour l‘utilisateur de voir l'opération refusée pour solde insuffisant, alors que le montant de son achat sera inférieur au prépaiement. La plupart du temps cette opération ne dure que quelques secondes, mais il arrive très exceptionnellement que la réserve soit enregistrée comme une opération bancaire. Même si le Groupement des Cartes bancaires a demandé d‘accélérer l'annulation du pré-paiement par la mise à jour des logiciels chez les distributeurs, il peut arriver que l‘annulation ne se fasse pas instantanément.

Bien que condamnée par les organisations de défense des consommateurs, cette pratique reste d‘application. En cas de doute sur le solde de votre compte qui serait inférieur à la réserve affichée  par le commerçaant, la solution reste de payer en liquide à  la caisse. Vous évitez ainsi de vous voir refuser votre achat.

Date de publication : 20/07/2016 16:24:00

Articles plus anciens