Non, rouler sur la réserve n’est pas une bonne idée !

Le témoin lumineux indiquant un faible niveau d‘essence qui s‘allume alors que la prochaine station est encore loin, ça nous est déjà à tous arrivé. Bien qu‘il soit encore possible de rouler quelque 80 kilomètres, mieux vaut faire le plein le plus rapidement possible.

Pourquoi ? Tout d‘abord parce que le témoin de votre jauge de carburant situé sur votre tableau de bord n‘est pas toujours des plus fiables. Alors que les voitures récentes sont équipées des dernières technologies, lorsqu‘il s‘agit de déterminer le niveau de carburant, une information précise n‘est pas simple à obtenir. La jauge de carburant peut faire preuve de variations importantes entre la montée et la descente d‘une même pente.

Rouler sur un réservoir quasi vide peut également avoir des conséquences sur le bon fonctionnement du véhicule. Des encrassements peuvent avoir lieu dans les conduits de carburant par l‘injection des dépôts et saletés puisés dans le fond du réservoir.

Le filtre à carburant doit également être changé plus souvent lorsque l‘on roule sur la réserve.

Rouler sur la réserve peut enfin abîmer la pompe d‘alimentation. Qui plus est quand il s‘agit de moteurs à essence, mais également pour les moteurs diesels. Lorsque la pompe a un moindre apport en carburant, ce qui est le cas lorsque l‘on roule sur la réserve, un risque existe qu‘elle finisse par rendre l‘âme. Un moteur au diesel doit d‘ailleurs être purgé lorsque l‘on a puisé jusqu‘à la toute dernière goutte de diesel.

Donc au-delà du désagrément d‘une panne éventuelle, rouler sur la réserve entraîne une série de problèmes de natures technique et mécanique qui risquent d‘augmenter la note chez le garagiste. Nous conseillons donc de faire le plein dès que le témoin lumineux s‘allume et d‘essayer de s‘assurer de garder un quart de plein au moins. Si cela permet d‘être plus serein, cela permet surtout d‘éviter des dégâts à votre véhicule.

Date de publication : 31/05/2016 16:35:00

Articles plus anciens